Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Idéologies et pratiques managériales : du Taylorisme à la précarisation subjective

Danièle Linhart 1
1 GTM - Genre, Travail, Mobilités
CRESPPA - Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris
Résumé : Cet article développe l'idée que tout nouveau modèle capitaliste d'organisation du travail produit une rhétorique idéologique et morale destinée à légitimer une forme de mise au travail qui s'avère contradictoire à l'essence des démocraties politiques, à savoir que chaque individu s'appartient à lui-même. Taylor et Ford ont fait de grands efforts pour convaincre l'opinion publique qu'il n'y avait pas de conflits d'intérêts entre les ouvriers et leurs patrons, tout en attaquant systématiquement leurs ressources dans le cadre d'un rapport de forces bien réel. Le management moderne français suit la même voie et cherche à séduire et convaincre les salariés tout en développant une stratégie de précarisation subjective fondée sur une politique de changement perpétuel pour les déstabiliser.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01505183
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Tuesday, April 11, 2017 - 9:21:30 AM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:24 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Danièle Linhart. Idéologies et pratiques managériales : du Taylorisme à la précarisation subjective. Sociedade e Estado, Universidade de Brasília, 2014, 28 (3), pp.519-539. ⟨10.1590/S0102-69922013000300004⟩. ⟨hal-01505183⟩

Share

Metrics

Record views

190