Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Dénaturaliser l'institution : l'apport de la sociologie historique de Pierre Bourdieu à la critique du travail

Résumé : Cette communication explore les dimensions critiques de la sociologie historique encouragée par Pierre Bourdieu, et la contribution d'une telle approche à une sociologie critique du travail. À partir de l'analyse de la sociogenèse du groupe des consultants (xixe-xxe~siècles), l'article met tout d'abord en relation les traits structuraux du groupe professionnel qui émerge alors et les savoirs qui sont produits (et tout particulièrement la spécialisation d'un savoir managérial). Il éclaire les multiples ressorts de la croyance dans le marché, ou plus exactement dans le marché comme ultime principe régulation du groupe et de l'ordre social, croyance à la production de laquelle les différentes générations de consultants étudiés ont activement participé. En opposant à l'histoire institutionnelle produite par les acteurs une telle histoire structurale, la sociologie historique contribue ainsi à dénaturaliser l'institution. Précisant les orientations théoriques et méthodologiques contenues dans une telle approche, la seconde partie de l'article discute les conditions d'un engagement sociologique fondé sur la défense de l'autonomie de la discipline et visant à affaiblir la portée de la doxa managériale.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01506911
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Wednesday, April 12, 2017 - 12:07:15 PM
Last modification on : Tuesday, May 5, 2020 - 11:50:25 AM

Links full text

Identifiers

Citation

Odile Henry. Dénaturaliser l'institution : l'apport de la sociologie historique de Pierre Bourdieu à la critique du travail. Nouvelle Revue du travail, Nouvelle revue du travail, 2014, ⟨10.4000/nrt.1559⟩. ⟨hal-01506911⟩

Share

Metrics

Record views

311