Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Couteaux de Kostienki et lames aménagées par technique de Kostienki. Retour sur un malentendu historique

Résumé : Les « couteaux de Kostienki » ont été identifiés au début du xxe siècle par Petr Efimenko (1915) un pionnier de l’archéologie paléolithique russe. Après un siècle de travaux autour de leur identification et leur caractérisation, ces outils sont aujourd’hui un des indices qui permettent, selon certains auteurs, de renforcer le consensus d’une civilisation gravettienne paneuropéenne. En effet, depuis leur première identification, ces objets ont depuis été prétendument reconnus sporadiquement à travers presque tout le continent, de la grande plaine Russe (Kostienki, Avdeevo, etc.) jusqu’à la France (Corbiac, grotte du Marronnier, abri du Blot, etc.), l’Allemagne (Mainz-Linsenberg) et l’Italie (grotte Paglicci) en passant par une grande partie de l’Europe centrale (Willendorf, Pavlov, Dolní Věstonice, Moravany nad Váhom, Kraków Spadzista, etc.). Logiquement, ces éléments de comparaisons ont renforcé les rapprochements entre ces univers géographiques très différents et sont venus s’ajouter à la liste des artefacts (comme les Vénus) ou des pratiques (phénomène des sépultures) étayant une vision paneuropéenne homogène (mais nuancée) du Gravettien. Si cette vision s’avère séduisante, nous pensons toutefois que les couteaux de Kostienki, tels qu’ils sont perçus par une grande partie de la communauté des préhistoriens, ne sont pas d’aussi bons éléments de rapprochement que ce que l’on imaginait initialement. À la faveur d’une rencontre entre spécialistes du Gravettien oriental et occidental, nous avons pu déceler des divergences profondes dans les critères de définition même des couteaux de Kostienki ou lames aménagées par technique de Kostienki. Dans cet article, nous rappelerons donc la longue et controversée histoire (de près d’un siècle) attachée à la définition de ces artefacts. Ensuite, après avoir exposé l’origine du malentendu qui permit leur identification en Europe de l’Ouest et détaillé notre propre implication dans cette erreur, nous proposons de faire le point sur la question en tentant de : 1) expliciter ce que sont les couteaux de Kostienki identifiés en Russie ; 2) montrer en quoi ils diffèrent des artefacts décrits comme tels en Europe occidentale ; 3) dépoussiérer les anciennes identifications de couteaux de Kostienki en Europe centrale. En anticipant quelque peu, nous pouvons déjà dire que dans le cas de l’Europe orientale, il s’agit bien d’outils (des couteaux) tandis que dans le cas de l’Europe occidentale, il s’agit d’une technique d’extraction lamellaire plutôt anecdotique s’insérant dans un schéma de production de supports. Nous souhaitons aussi réaffirmer que de simples convergences morphologiques d’outils ne devraient pas servir à défendre l’existence de corrélations entre des industries distantes de plus de mille kilomètres. À ce titre, nous fournissons d’ailleurs un bref aperçu de la diversité des contextes chronologiques et géographiques où ont été décrites (parfois sous le même nom) des pièces « similaires ». Quoiqu’il en soit, dans les contextes du Gravettien occidental où ces artefacts étaient censés être présents, nous avons constaté qu’il ne s’agissait en fait principalement que de convergences morphologiques quantita-tivement marginales. En effet, aucun des sites examinés pour l’instant n’a livré de vestiges permettant de penser que le procédé de ravivage de couteaux par technique de Kostienki était connu et employé dans cette partie occidentale du continent. Restent bien sûr quelques sites où la question se pose toujours et il faudra dans un avenir proche clarifier ce problème. Finalement, nos résultats mettent fin à un malentendu vieux de près de 40 ans qui s’est avéré dommageable à la compréhension du Gravettien à l’échelle européenne. Des analogies bien réelles entre Gravettien oriental et occidental peuvent évidemment exister, mais il ne nous paraît pas légitime de les étayer sur la base de la présence de « pseudo» couteaux de Kostienki en Europe de l’Ouest.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01529072
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Tuesday, May 30, 2017 - 11:34:45 AM
Last modification on : Tuesday, July 14, 2020 - 11:04:07 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01529072, version 1

Citation

Laurent Klaric, Sergey Lev, Yevgeniy Giria, Michaela Polanska. Couteaux de Kostienki et lames aménagées par technique de Kostienki. Retour sur un malentendu historique. Bulletin de la Société Préhistorique Française, Société Préhistorique Française, 2015, 112 (3), pp.421-474. ⟨hal-01529072⟩

Share

Metrics

Record views

166