Platon, la médiation des émotions: l'éducation du dans les dialogues

Résumé : Les émotions constituent un défi dans l’éducation platonicienne. Elles sont des réactions aux valeurs du bien, du beau, du juste, et elles les véhiculent dans l’action. Que les affects et les émotions n’entravent pas la moralité de l’agent est une première étape dans l’éducation; mais qu’ils la soutiennent en est une seconde, et telle est la tâche du philosophe, du législateur et du pédagogue. La présente étude répond à la question de savoir ce qui dans l’âme individuelle et collective doit être éduqué et par quels moyens. Platon établit une psychologie morale et politique en prenant soin de cerner un intermédiaire, le thymos, entre les différents pôles de la vie psychique que sont la raison et le désir. Dans les dialogues, Platon fait du thymos et de ses équivalents fonctionnels autant de médiations où le moi se construit et se définit dans ses rapports avec sa raison et ses désirs, avec son corps, avec les autres citoyens.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Librairie philosophique J. Vrin, 2014, 978-2-7116-2530-7
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01551253
Contributeur : Administrateur Hal Nanterre <>
Soumis le : jeudi 30 novembre 2017 - 19:05:51
Dernière modification le : mercredi 4 juillet 2018 - 23:14:07

Identifiants

  • HAL Id : hal-01551253, version 1

Collections

Citation

Olivier Renaut. Platon, la médiation des émotions: l'éducation du dans les dialogues. Librairie philosophique J. Vrin, 2014, 978-2-7116-2530-7. 〈hal-01551253〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

79