Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Peut-on parler d'espèce symbolique ?

Résumé : Dans L’animal, l’homme, la fonction symbolique (1964), Raymond Ruyer cherchait à caractériser la spécificité de l’homme à l’intérieur du monde biologique et il en distinguait trois traits constitutifs : le rôle modifié du cerveau, la transmission ou « hérédité » culturelle, la dimension symbolique du langage. Sa thèse était qu’il faut chercher dans le maniement des symboles ce qui rend possible les diverses manifestations de la culture, et qu’en vertu de cette origine commune, ces manifestations doivent être considérées comme indissociables. Mais, il y a chez Ruyer, une troisième voie entre émergence et réduction. Il a, en ce qui concerne les symboles, une dette à l’égard de Cassirer et surtout de Susanne K. Langer. Enfin les acquis en éthologie cognitive et les recherches contemporaines sur l’évolution de la faculté du langage permettent d’apprécier avec quelque scepticisme la position de Ruyer.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01551279
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Friday, June 30, 2017 - 10:31:18 AM
Last modification on : Tuesday, September 22, 2020 - 3:59:03 AM

Identifiers

Citation

Denis Forest. Peut-on parler d'espèce symbolique ?. Revue philosophique de la France et de l'étranger, Presses Universitaires de France, 2013, 138 (1), pp.59-70. ⟨10.3917/rphi.131.0059⟩. ⟨hal-01551279⟩

Share

Metrics

Record views

218