Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Tuer pour engendrer

Résumé : Attestée dans nombre d'anciennes sociétés est-africaines organisées en classes d'âge et de génération, encore vivace dans les populations des espaces périphériques, l'obligation de tuer un ennemi pour devenir capable de se reproduire est analysée de deux manières~: à l'aune de l'écologie politique intrinsèque aux systèmes de classe d'âge et de génération~; en termes d'injonction ontogénétique et de distinction des sexes au fil des âges. Affrontant la possibilité de sa propre mort en cherchant à capter la vie de l'ennemi, le guerrier augmente sa capacité génésique et celle de sa classe. L'efficacité de ce transfert d'énergie reproductive puise dans le modèle de l'accouchement où la femme produit de la vie en affrontant la possibilité de sa propre mort. Au-delà de leurs particularités, ces sociétés éclairent, sous un jour inédit, le lien entre guerre et virilité et rappellent l'enjeu fondamental que sont les âges de la vie dans la construction des masculinités et de la distinction des sexes.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01610507
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Wednesday, October 4, 2017 - 5:41:30 PM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 3:50:27 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01610507, version 1

Citation

Anne-Marie Peatrik. Tuer pour engendrer. Cahiers d'études africaines, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, 2013, 53 (209-210), pp.217--245. ⟨hal-01610507⟩

Share

Metrics

Record views

92