Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Travail interespèces et conservation

Résumé : Cet article souhaite rendre compte des liens entre populations locales et pachydermes à partir de deux enquêtes ethnographiques menées en Inde et au Laos. En explicitant les conditions du vivre-ensemble entre les Khamtis et les éléphants dans le Nord-Est indien, la première partie souligne la centralité du travail pour pérenniser les liens entre humains et éléphants. Si le travail est au fondement des relations hommes-éléphants, toute activité réalisée par et avec les pachydermes ne relève pas systématiquement pour autant d'une relation de travail. Comparant deux systèmes de gestion des pachydermes dans les parcs touristiques et dans les villages laotiens, la deuxième partie insiste quant à elle sur le rôle et la place des savoirs locaux dans le cadre de la conservation de l'espèce. À l'appui des résultats de ces enquêtes, la conclusion invite à refonder le paradigme de la conservation. Une approche basée sur le travail interespèces, qui met l'accent sur la diversité des attachements au vivant, n'est pas seulement pertinente en termes de subjectivité, ni en termes de relations interespèces, elle permet de l'envisager comme une coproduction avec, dans et sur un écosystème dans son ensemble., Drawing from two ethnographic fieldworks in India and Laos, this article seeks to account for the links shared between local populations and pachyderms. By clarifying the conditions of Khamtis-elephants living together in the North-East of India, the first part emphasizes the centrality of work for perpetuating their relationships, guarantor of the survival of the species. By posing labour at the basis of the relationship, we do not assert however that any activity performed by and with the elephants can be considered as such. Comparing two pachyderm management systems in Laotian tourist parks and villages, the second part focuses on the role and place of local knowledge as part of species conservation. In support of these results, the conclusion calls for a refoundation of the conservation paradigm. It shows that an approach based on interspecies labour, which focuses on the diversity of attachments to life and to forms of living, is not only relevant in terms of subjectivity, nor in terms of interspecies relations, but allows to consider it as a co-production on, with and within an ecosystem as a whole.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01632108
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Thursday, November 9, 2017 - 6:39:56 PM
Last modification on : Friday, July 3, 2020 - 10:26:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01632108, version 1

Citation

Nicolas Lainé. Travail interespèces et conservation. Écologie & politique : sciences, culture, société, Le bord de l'eau éditions / Presses de Sciences Po / Syllepses / Ecopresse, 2017, pp.45--64. ⟨hal-01632108⟩

Share

Metrics

Record views

123