Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Le piège territorial : les présupposés géographiques de la théorie des relations internationales

Résumé : Quand bien même le pouvoir politique serait territorial, la territorialité n’implique pas nécessairement les pratiques d’exclusion mutuelle totale que lui attribuent les conceptions dominantes de l’État moderne. Cependant, dans les théories des relations internationales, lorsqu’il est question de la territorialité d’un État, la discussion est presque toujours menée dans les termes de la persistance ou de l’obsolescence d’un État territorial compris comme une entité inchangée et non dépendante des circonstances historico-géographiques variées. Cette approche est remise en question par les évènements contemporains. La fin de la Guerre froide, la vélocité et la volatilité croissantes de l’économie mondiale et l’émergence de mouvements politiques hors du cadre des États territoriaux, suggèrent qu’il faut comprendre la territorialité des États dans un contexte historique. Les trois présupposés géographiques sur lesquels s’appuie la pensée orthodoxe (les États comme des unités fixes d’espace souverain, la polarité intérieur/étranger et les États comme des « conteneurs » des sociétés) aboutissent à un « piège territorial »., Even when political rule is territorial, territoriality does not necessarily entail the practices of total mutual exclusion which dominant understandings of the modem territorial state attribute to it. However, when the territoriality of the state is debated by international relations theorists the discussion is overwhelmingly in terms of the persistence or obsolescence of the territorial state as an unchanging entity rather than in terms of its significance and meaning in different historical-geographical circumstances. Contemporary events call this approach into question. The end of the Cold War, the increased velocity and volatility of the world economy, and the emergence of political movements outside the framework of territorial states, suggest the need to consider the territoriality of states in historical context. Conventional thinking relies on three geographical assumptions (states as fixed units of sovereign space, the domestic foreign polarity, and states as “containers” of societies) that have led into the “territorial trap”.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01638499
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Monday, November 20, 2017 - 10:50:34 AM
Last modification on : Wednesday, February 19, 2020 - 4:40:06 PM

Identifiers

Citation

Stéphane Dufoix, John Agnew. Le piège territorial : les présupposés géographiques de la théorie des relations internationales. Raisons politiques, Presses de Science Po, 2014, pp.23--51. ⟨10.3917/rai.054.0023⟩. ⟨hal-01638499⟩

Share

Metrics

Record views

199