Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Jean-Jacques Rousseau ou paradoxes à propos du mariage

Résumé : Dans un article du B.S.H.P.F. de 1979, le regretté Jean Carbonnier s'était interrogé finement sur la question du mariage et de l'état civil des protestants français entre la révocation de l'édit de Nantes en 1685 et l'édit de tolérance de 1787 ("L'amour sans la loi", B.S.H.P.F. t. 125, p. 47-75). Il avait accompagné sa réflexion d'une apostrophe, en forme d'injonction, que reprend cet article:"Il faut marier Rousseau." Protestant et genevois, et donc doublement apatride et étranger au royaume de France, Jean-Jacques fait du mariage un contrat, clé de voûte d'une religion civile, fondement même d'une laïcité ouverte aux protestants, aux jansénistes et à tous les inclassables. Prêchant par l'exemple, son union avec Thérèse Levasseur prononcée en 1768, et entérinée par la postérité, constitue le premier mariage civil de l'histoire de France.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01638960
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Monday, November 20, 2017 - 11:45:52 AM
Last modification on : Friday, July 3, 2020 - 5:28:05 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01638960, version 1

Citation

Monique Cottret, Bernard Cottret. Jean-Jacques Rousseau ou paradoxes à propos du mariage. Bulletin de la Société de l'Histoire du Protestantisme Français, Société de l'histoire du protestantisme français / Librairie Droz, 2012, 158, pp.9--28. ⟨hal-01638960⟩

Share

Metrics

Record views

137