Les classes moyennes dans l'espace urbain : choix résidentiels et pratiques urbaines [en ligne]

Marie-Hélène Bacqué 1 Stéphanie Vermeersch 2
2 Mosaïques
LAVUE - Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement
Résumé : Cet article se propose de revenir sur les comportements urbains des classes moyennes à partir d'un travail empirique conduit dans la métropole parisienne. Essayant de dépasser la dichotomie ente l'ouverture sociale d'un côté et recherche de l'entre-soi de l'autre, il analyse les choix résidentiels et les pratiques de l'espace des ménages à différentes échelles. Si l'espace de résidence garde toute sa valeur sociale et de classement, les classes moyennes ont comme spécificité, tout en évoluant dans un univers de contrainte, de parvenir à utiliser les ressources d'un espace fortement diversifié, à ses différentes échelles, pour se construire un environnement résidentiel adéquat. A contrario, une des dimensions de la ségrégation pour les classes populaires est alors sans doute qu'elles sont beaucoup moins en capacité de jouer avec les échelles et les lieux et de mettre la contrainte à distance.
Mots-clés : Mosaïques
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01640235
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Monday, November 20, 2017 - 4:59:55 PM
Last modification on : Wednesday, November 20, 2019 - 1:59:40 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Marie-Hélène Bacqué, Stéphanie Vermeersch. Les classes moyennes dans l'espace urbain : choix résidentiels et pratiques urbaines [en ligne]. Sociologie et Sociétés, 2013, 45 (2), pp.63--85. ⟨10.7202/1023173ar⟩. ⟨hal-01640235⟩

Share

Metrics

Record views

98