Écrire contre l'évidence. Lire Nathalie Sarraute sur et avec Virginia Woolf

Résumé : "Je pourrais presque dire que son travail est à l'opposé du mien": c'est ainsi que Nathalie Sarraute a caractérisé l'écriture de Virginia Woolf en 1985. L'opposition que Nathalie Sarraute établie ainsi entre les deux œuvres est interrogée dans cet article afin de mettre au jour à la fois ce qu'elle cache et ce qu'elle donne à voir de leur projet d'écriture. Je suggère qu'il s'agit moins d'opposer les projets littéraires des deux écrivains que d'y voir des modalités différentes d'une même opposition à l'évidence, et d'abord à l'évidence sensible. En effet, leurs deux œuvres peuvent être lues comme des tentatives différentes de rendre compte d'un régime de la perception qui met en échec l'évidence positive du sensible afin de sonder ce qui en échappe. Lire Nathalie Sarraute sur Virginia Woolf nous amène ainsi à lire son œuvre avec celle-ci pour revisiter la pensée de la perception et du savoir à l'œuvre dans leur écriture.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01640426
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Monday, November 20, 2017 - 5:37:48 PM
Last modification on : Tuesday, November 19, 2019 - 9:31:17 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Naomi Toth. Écrire contre l'évidence. Lire Nathalie Sarraute sur et avec Virginia Woolf. Etudes britanniques contemporaines - Revue de la Société dʼétudes anglaises contemporaines, Presses universitaires de la Méditerranée, 2015, ⟨10.4000/ebc.2306⟩. ⟨hal-01640426⟩

Share

Metrics

Record views

124