Révolutions arabes et renouveau constitutionnel : une démocratisation inachevée

Résumé : Le monde arabe, depuis 2011, vit une mutation tant sociale que juridique et, plus précisément, constitutionnelle. En effet, que ce soit au Maroc, en Jordanie, en Egypte ou encore en Tunisie, des réformes constitutionnelles de grandes ampleurs ont pu voir le jour. Ces mutations profondes se veulent une réponse aux régimes qui prévalaient par le passé~: des régimes autoritaires, à forte concentration du pouvoir, une séparation des pouvoirs relative et de nombreuses atteintes aux droits de l'homme. Il convient alors de se poser plusieurs questions~: quels ont été les apports de ces mouvements constitutionnels~? Peut-on parler de renouveau des droits de l'homme~? Assiste-t-on à une tentative de mise en place des conditions d'un équilibre des pouvoirs~? Quid de la portée de ces nouvelles réformes constitutionnelles~? On envisagera les réponses apportées les principales nouvelles constitutions.
Type de document :
Article dans une revue
La Revue des Droits de l'Homme, Centre de recherche et d'études sur les droits fondamentaux (Nanterre), 2014, 〈10.4000/revdh.959〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01648917
Contributeur : Administrateur Hal Nanterre <>
Soumis le : lundi 27 novembre 2017 - 10:10:06
Dernière modification le : samedi 21 juillet 2018 - 01:18:44

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Malik Boumediene. Révolutions arabes et renouveau constitutionnel : une démocratisation inachevée. La Revue des Droits de l'Homme, Centre de recherche et d'études sur les droits fondamentaux (Nanterre), 2014, 〈10.4000/revdh.959〉. 〈hal-01648917〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

60