Descartes, Darwin et Huxley : la question de la conscience animale

Résumé : La question de la conscience animale est débattue de longue date. Aujourd'hui, son existence est largement acceptée dans les milieux philosophiques et scientifiques, même si Joëlle Proust souligne la permanence d'un « crédo discontinuiste » dans les discours portés sur l'animal. Ce crédo postule que le langage et la culture ont permis à l'humanité de sortir d'un simple schéma de lutte pour la survie, ce qui la distinguerait du règne animal. De plus, si les scientifiques reconnaissent que la conscience n'a pu apparaître que progressivement au cours de l'évolution, l'assimilation de l'animal à une machine continue d'imprégner les pratiques des spécialistes. Dominique Lestel le souligne : « la conviction que l'animal est une espèce de robot perfectionné reste la conception dominante chez les scientifiques qui s'intéressent à lui ». On observe donc une tension constitutive dans notre rapport à l'animal, entre la nécessité scientifique de lui reconnaître une conscience et l'attachement parfois inconscient à la thèse de l'exception humaine. En outre, la problématique de la conscience animale est rattachée à des enjeux sociétaux, moraux et juridiques, c'est-à-dire à la question du droit des animaux, et à celle du comportement que les hommes peuvent et doivent adopter à leur égard. Or, les enjeux politiques ont pris le pas sur la réflexion scientifique et philosophique elle-même, de sorte que cette dernière leur est souvent subordonnée. Sans en nier la portée, nous nous concentrerons ici sur la tension existant entre deux conceptions phares de la conscience animale, et sur un moment crucial de leur problématisation : le XIX e siècle. Pour ce faire, nous présenterons tout d'abord la pensée de Descartes sur l'animal, c'est-à-dire la thèse dite des « animaux-machines ». Nous expliquerons ensuite en quoi la théorie de l'évolution a profondément changé les discours philosophiques et scientifiques sur les animaux. Enfin, nous étudierons la philosophie de Thomas Huxley, qui propose une pensée au croisement de ces deux traditions à première vue incompatibles.
Type de document :
Article dans une revue
Opus, Presses universitaires de Paris Nanterre, 2017, L'animal, 〈http://presses.parisnanterre.fr/?p=3410〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [12 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01652858
Contributeur : Administrateur Hal Nanterre <>
Soumis le : jeudi 30 novembre 2017 - 17:56:41
Dernière modification le : vendredi 1 décembre 2017 - 01:25:22

Fichier

conscience_animale_version_fin...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01652858, version 1

Collections

Citation

Hortense De Villaine. Descartes, Darwin et Huxley : la question de la conscience animale. Opus, Presses universitaires de Paris Nanterre, 2017, L'animal, 〈http://presses.parisnanterre.fr/?p=3410〉. 〈hal-01652858〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

83

Téléchargements de fichiers

27