Introduction

Résumé : Qu’appelle-t-on erôs dans les dialogues de Platon ? La question vaut d’au¬tant d’être posée qu’elle s’interprète d’au moins deux manières dans le champ des études platoniciennes. D’un côté, si l’on entend par erôs ce concept clef de la philosophie platonicienne, qui articule la métaphysique des formes intelligibles à une théorie du désir et du bonheur humains, la « théorie platonicienne de l’amour », pour reprendre le titre de l’ouvrage de Léon Robin, constitue pour les philosophes un champ d’études toujours d’actualité . Erôs renvoie alors à un désir dont l’interprétation n’a cessé d’osciller entre une intellectualisation du désir sexuel jusqu’au paradigme de l’amour « platonique » et une résistance à cette sublimation, plus sensible aux jeux érotiques d’un Socrate, d’un Alcibiade ou d’un Phèdre . Les interprétations concurrentes du Banquet sont la manifestation la plus évidente de la difficulté qu’il y a à articuler une compréhension commune d’erôs et de ses effets (cour, attirance mutuelle, sexualité, génération), et un erôs authentiquement « philosophe » auquel le discours de Diotime prête un objet et une fin au-delà du sensible . D’un autre côté, en resituant erôs dans son contexte culturel, littéraire, social et politique, certains commentateurs et historiens se sont penchés sur l’erôs platonicien en tant que pratique et représentation . Car les dialogues sont la source d’un ensemble de pratiques, de rites, de croyances, concernant ce que nous appelons imparfaitement « amour », entre le Ve et le IVe s. av. J.-C. Platon constitue, comme d’autres auteurs, un témoignage essentiel, mais difficile d’emploi, pour contribuer à une anthropologie de l’amour dans l’Antiquité. Platon est également présenté comme un élément clef dans une histoire de la sexualité telle que son champ a été défini par K. J. Dover et M. Foucault . Authentique penseur d’une psychologie du désir pour les uns, source textuelle incontournable pour les autres, Platon satisfait certes l’appétit des historiens de la philosophie et des historiens de la sexualité, mais demeure encore souvent pris en étau entre ces deux approches dont les méthodes, les présupposés et les objectifs sont parfois difficile à concilier.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Luc Brisson; Olivier Renaut. Érotique et politique chez Platon, Academia Verlag, pp.7-16, 2017, 978-3-89665-725-1. 〈http://www.academia-verlag.de/titel/69725.htm〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [18 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01661832
Contributeur : Olivier Renaut <>
Soumis le : mardi 12 décembre 2017 - 11:53:41
Dernière modification le : mercredi 4 juillet 2018 - 23:14:07

Fichiers

Introduction.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

  •  Intro.pdf    Visible le : 2019-12-12 

Identifiants

  • HAL Id : hal-01661832, version 1

Collections

Citation

Olivier Renaut. Introduction. Luc Brisson; Olivier Renaut. Érotique et politique chez Platon, Academia Verlag, pp.7-16, 2017, 978-3-89665-725-1. 〈http://www.academia-verlag.de/titel/69725.htm〉. 〈hal-01661832〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

43

Téléchargements de fichiers

38