La (dé)construction de la politeia Citoyenneté et octroi de privilèges aux étrangers dans les démocraties hellénistiques

Résumé : L’article propose de revenir sur la notion de citoyenneté (politeia) dans le monde grec, en confrontant une conception traditionnelle fondée notamment sur la lecture d’Aristote, qui définit la citoyenneté en termes de participation politique, au témoignage des nombreux décrets gravés à l’époque hellénistique octroyant aux étrangers bienfaiteurs des privilèges légaux (comme le droit de propriété, de commercer, de contracter un mariage légitime, d’être exempté de certains impôts...). Si la tripartition statutaire classique (citoyens, étrangers résidents et esclaves) reste assurément valable durant l’époque hellénistique et constitue l’« infrastructure » des sociétés civiques, le système de privilèges mis en place par les cités pour honorer des étrangers méritants aboutit à créer une « concaténation de positions toutes différentes » qui, sans remettre en cause la hiérarchie des statuts juridiques, introduit de la fluidité sociale dans un monde inter-connecté, bien éloigné de l’idéal platonicien et aristotélicien de la cité autarcique.
Type de document :
Article dans une revue
Annales. Histoire, Sciences sociales, Armand Colin, 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [14 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01667225
Contributeur : Administrateur Hal Nanterre <>
Soumis le : mardi 19 décembre 2017 - 11:04:25
Dernière modification le : mardi 23 janvier 2018 - 12:54:04

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-09-01

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

  • HAL Id : hal-01667225, version 1

Collections

Citation

Christel Müller. La (dé)construction de la politeia Citoyenneté et octroi de privilèges aux étrangers dans les démocraties hellénistiques. Annales. Histoire, Sciences sociales, Armand Colin, 2014. 〈hal-01667225〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

49