L’optimisme comme norme organisationnelle

Résumé : Confrontés à des difficultés, à des obstacles, les individus réagissent différemment les uns des autres : certains se découragent et abandonnent immédiatement, d’autres au contraire persévèrent. L’un des facteurs explicatif de ces différences est l’optimisme. En milieu organisationnel, l’optimisme conduit à de nombreux bénéfices, en termes d’engagement au travail, de performance, ce qui amène à penser que les responsables d’entreprise attendront de leurs salariés qu’ils fassent preuve d’optimisme et que l’optimisme peut se voir attribuer un statut normatif. Trois échantillons ont répondu à un questionnaire d’optimisme/pessimisme, chaque groupe étant soumis à l’un des trois principaux paradigmes habituellement utilisés pour mettre en évidence l’existence d’une norme sociale. Il est alors effectivement observé que les cadres hiérarchiques attendent de leurs salariés qu’ils fassent preuve d’optimisme, et que les non-cadres sont conscients de cette attente, faisant preuve d’optimisme aussi bien spontanément que pour se mettre en valeur. Soit autant de données allant dans le sens de la normativité hypothétisée.
Type de document :
Article dans une revue
Psychologie du travail et des organisations, Elsevier Masson, 2017, 23 (3), pp.197 - 211. 〈10.1016/j.pto.2017.05.001〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [103 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01701840
Contributeur : Administrateur Hal Nanterre <>
Soumis le : mardi 6 février 2018 - 11:21:03
Dernière modification le : vendredi 9 février 2018 - 01:25:33

Fichier

 Accès restreint
Fichier visible le : 2018-09-30

Connectez-vous pour demander l'accès au fichier

Identifiants

Collections

Citation

Bernard Gangloff, N. Malleh. L’optimisme comme norme organisationnelle. Psychologie du travail et des organisations, Elsevier Masson, 2017, 23 (3), pp.197 - 211. 〈10.1016/j.pto.2017.05.001〉. 〈hal-01701840〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

8