Inéluctable modalité d'un pouvoir disciplinaire

Résumé : L’article cherche à situer Surveiller et punir (1975) dans le travail conduit par Michel Foucault en amont et en aval de sa réflexion sur l’ordre disciplinaire. D’où le prolongement de l’analyse par une lecture de la Leçon du 17 mars 1976 au Collège de France, puis le retour vers Les Mots et les choses de 1966. L’interrogation par Foucault du fonctionnement d’un ordre disciplinaire ne peut être détachée de la question de la productivité biopolitique du pouvoir. Et, à son tour, la question de la productivité rencontre nécessairement la question de la « sémiotechnique » du pouvoir : des dispositifs d’éclat et de terreur qui sont constitutifs d’un régime de pouvoir dit « d’ancien régime ». C’est par ce détour qu’on pourra interroger les dispositifs de pouvoir et d’effroi de notre moment contemporain. En notant que l’interrogation sur la sémiotique du pouvoir nous invite aussi à revenir à l’œuvre de Louis Marin, à lire en articulation avec celle de Foucault, si nous voulons interroger les dispositifs d’ordre et d’effroi qui sont à l’œuvre en nous et autour de nous.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01725655
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Wednesday, March 7, 2018 - 4:00:02 PM
Last modification on : Monday, February 25, 2019 - 4:56:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01725655, version 1

Collections

Citation

Cornelius Crowley. Inéluctable modalité d'un pouvoir disciplinaire. Bulles de savoir, Association Bulles de savoir / Les éditions Rue d'Ulm, 2016. ⟨hal-01725655⟩

Share

Metrics

Record views

82