Lecture et lecteurs : l'impensé politique de la littérature française

Résumé : Cet article met en lumière l'écart institutionnel et culturel qui sépare les politiques de la littérature aux États-Unis et en France. Dans le monde universitaire américain, et particulièrement dans les départements de littérature, prévaut une politique de relativisme textuel qui mène à une pratique de suspicion généralisée à l'égard du texte dans les études féministes, culturelles et postcoloniales~; à l'inverse, dans le monde universitaire français, persiste une éthique protectionniste, fondée sur un canon littéraire incontesté et sur un fort isolationnisme disciplinaire. Cet article suggère que le malentendu transatlantique autour des théories critiques de la littérature qui dure depuis plusieurs décennies s'explique par le fait que les théoriciens américains s'intéressent à la lecture et à ses effets politiques, alors que les Français se préoccupent presque exclusivement de l'écriture et de l'écrivain.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01725689
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Wednesday, March 7, 2018 - 4:00:51 PM
Last modification on : Thursday, July 11, 2019 - 10:02:06 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

François Cusset. Lecture et lecteurs : l'impensé politique de la littérature française. Tangence, Département des lettres et humanités de l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), 2015, pp.109--128. ⟨10.7202/1033953ar⟩. ⟨hal-01725689⟩

Share

Metrics

Record views

61