Invention et usage des catégories juridiques dans les processus de radicalisation. : L’exemple de l’immigration

Danièle Lochak 1
1 CREDOF - Centre de recherches et d'études sur les droits fondamentaux
CTAD - Centre de Théorie et Analyse du Droit
Résumé : L’objectif de cette contribution est de mettre en lumière le rapport entre les processus de radicalisation et la production normative : il s’agit de s’interroger sur l’impact que ces processus ont sur la législation ou la jurisprudence et, inversement, sur la façon dont le droit agit en retour sur ces processus, la contribution qu’il y apporte, la fonction qu’il remplit (renforcement, atténuation, légitimation, etc.). On s’intéressera en particulier aux hypothèses où la radicalisation se tra-duit par l’émergence de nouvelles catégories juridiques, qui vont donc s’intégrer au droit positif, mais qui vont aussi produire des effets plus généraux sur les représentations collectives.
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01801766
Contributor : Danièle Lochak <>
Submitted on : Monday, May 28, 2018 - 4:33:56 PM
Last modification on : Wednesday, July 4, 2018 - 11:14:10 PM
Long-term archiving on : Wednesday, August 29, 2018 - 3:00:39 PM

Files

Lochak_radicalisation_2006.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01801766, version 1

Collections

Citation

Danièle Lochak. Invention et usage des catégories juridiques dans les processus de radicalisation. : L’exemple de l’immigration. Annie Collovald; Brigitte Gaïti. La démocratie aux extrêmes. Sur la radicalisation politique, ⟨La Dispute⟩, pp.133-152, 2006, Pratiques politiques, 9782843031229. ⟨hal-01801766⟩

Share

Metrics

Record views

128

Files downloads

171