L'École de la rénovation urbaine : un nouveau bricolage idéologique ?

Claire Carriou 1 Yankel Fijalkow 2
1 Mosaïques
LAVUE - Laboratoire Architecture, Ville, Urbanisme, Environnement
Résumé : La loi Borloo de 2003 aurait marqué un tournant majeur dans les politiques publiques sur les territoires dits « sensibles ». Une enquête sur l'École de la rénovation urbaine, créée deux ans plus tard pour former les professionnels à cette politique, conduit à nuancer ce constat. La formation qu'elle dispense relève plutôt d'un hybride idéologique, qui accueille aussi bien les héritages de la politique de la ville des années 1980 que la gestion managériale aujourd'hui mise en avant. La loi Borloo de 2003 sur la rénovation urbaine est souvent présentée comme un moment charnière dans l'histoire récente des modes d'intervention publique dans les territoires dits sensibles. La rénovation urbaine aurait remisé au placard une politique de la ville essoufflée, incertaine (Jaillet 2000), bureaucratisée, sans projet et sans dynamique, en fermant le dossier brûlant des 751 Zones Urbaines Sensibles ouvert depuis plus de vingt ans. Le discours des décideurs politiques et des experts d'alors aurait rayé d'un trait de plume une politique jugée « molle » et « inefficace », fondée sur le principe « erroné » d'une réparation sociale et bâtie des territoires. « Difficilement évaluable », celle-ci aurait peiné à enrayer efficacement les violences et les pauvretés endémiques des quartiers. Serait donc venu le temps d'une ambitieuse rénovation urbaine, « enrayant les errements passés », orchestrée par une nouvelle agence de l'État (l'Agence nationale pour la rénovation urbaine ou ANRU), dispensant avec l'aide du 1 % patronal une aide efficace pour de « vrais projets », matériellement visibles sur le terrain : la destruction des « barres » et « tours » et la reconstruction de quartiers mixtes en termes de peuplement 2. Quelques années après le lancement du programme de la rénovation urbaine, on peut toutefois nuancer cette lecture de la rupture idéologique. Une enquête sur les réseaux d'acteurs gravitant autour de l'École de la rénovation urbaine et des savoirs qui y sont transmis conduit en effet à infléchir ce récit 3. L'École de la rénovation urbaine est un lieu de formation destiné aux bailleurs sociaux, financé principalement par l'ANRU elle-même, l'Union sociale pour l'habitat et la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Espace de transmission entre décideurs nationaux, experts et acteurs locaux, elle apparaît donc comme un observatoire privilégié pour saisir la cohérence de ce nouveau dogme-si son existence était vérifiée-et les modalités de sa circulation. Contre toute 1 Cet article est issu d'une recherche menée dans le cadre du programme de recherche PICRI Île-de-France (Partenariat Institutions-Citoyens pour la recherche et l'innovation), piloté par Agnès Deboulet et intitulé « Renouveler les pratiques de conception du projet urbain : renforcer l'écoute et la coopération des professionnels de la ville, les associations et les citoyens en Ile de France ». 2 Débats relatifs à la loi No 2003-710 d'orientation et de programmation pour la ville et la rénovation urbaine des 22, 23, 24 juillet 2003 au Sénat. 3 Pour réaliser cette étude, plusieurs entretiens ont été menés avec des formateurs de l'École de la rénovation urbaine évoluant dans des univers professionnels différents au cours de l'année 2009. Une enquête par questionnaire a par ailleurs été conduite, en décembre 2009, auprès de 296 professionnels en poste chez les bailleurs sociaux ayant suivi, pour la plupart, une formation sur la rénovation urbaine. Ont été sélectionnés pour constituer le panel, les professionnels occupant la fonction de « responsable ou référent de la rénovation urbaine » au sein de leurs structures locales et référencés en ces termes dans l'annuaire de l'Union sociale pour l'Habitat. Sur ces 296 questionnaires envoyés, nous avons reçu 51 réponses.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-01917608
Contributor : Administrateur Hal Nanterre <>
Submitted on : Friday, November 9, 2018 - 3:25:13 PM
Last modification on : Monday, November 19, 2018 - 4:45:40 PM
Long-term archiving on : Sunday, February 10, 2019 - 2:45:07 PM

File

Carriou Fijalkow 2011 Ecole re...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01917608, version 1

Collections

Citation

Claire Carriou, Yankel Fijalkow. L'École de la rénovation urbaine : un nouveau bricolage idéologique ?. Métropolitiques.eu, Métropolitiques, 2011. ⟨hal-01917608⟩

Share

Metrics

Record views

46

Files downloads

17