, On peut comprendre que l'accord du syndicat puisse, dans certains cas, apparaître comme une garantie. Mais la force de négociation de l'employeur ne doit pas être négligée. Or, plus l'employeur peut influer sur le contenu des règles qui limitent son pouvoir, et moins ces limites sont réelles

, Encore faut-il que les discours trompeurs soient dévoilés et que puisse être posée la véritable question dont dépend l'avenir du droit du travail : dans une société comme la nôtre, avec ses données économiques et sociales, est-il préférable que les pouvoirs accordés juridiquement aux employeurs soient accrus