Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La love doll au Japon : une prothèse de couple pour célibataire ?

Résumé : Le Japon est le pays pionnier dans la production des love dolls, poupées à taille humaine vendues comme partenaires sentimentales. Prenant appui sur l’idée que leurs corps s’inscrivent dans une économie de biens symboliques autorisant leurs propriétaires à user d’elles comme d’outils pour construire à la fois leur image et leur identité, j’aimerais proposer l’hypothèse suivante : que les poupées peuvent être assimilées à des prothèses. Plus précisément des prothèses affectives. En étudiant la façon dont elles sont élaborées – autant par les concepteurs que par les acheteurs – je questionnerai la notion usuelle de la prothèse comme instrument pour suppléer ou corriger une déficience. Les love dolls, en effet, ne sont pas utilisées pour masquer l’absence d’un-e partenaire. Ni pour combler un vide. S’il s’agit de prothèses, quel rôle jouent-elles ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-paris10.archives-ouvertes.fr/hal-02526639
Contributor : Antoine Dauphragne <>
Submitted on : Tuesday, March 31, 2020 - 4:57:57 PM
Last modification on : Thursday, April 2, 2020 - 1:24:37 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02526639, version 1

Citation

Agnès Giard. La love doll au Japon : une prothèse de couple pour célibataire ?. Cultures-Kairós, 2019. ⟨hal-02526639⟩

Share

Metrics

Record views

27