Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Les dents animales perforées au Magdalénien : nouvelles perspectives fonctionnelles. Etude de quatre sites pyrénéens : Isturitz, le Mas d’Azil, Arudy et Gourdan

Abstract : Dans les sociétés de chasseurs, suspendre des objets d’origine animale sur le corps est considéré comme un geste universel. De fait, la découverte des premières dents percées dans les gisements préhistoriques n’a surpris personne et leur rôle a été intuitivement perçu avant qu’il ne soit confirmé par la mise au jour de corps inhumés avec leur propre parure. Cependant, la rareté des sépultures magdaléniennes concernées, et la limitation des dents à quelques espèces (cerf, renard) et à un seul mode de suspension (perforation) n’étaient pas représentatives de la diversité des pièces retrouvées en contexte d’habitat. Malgré cela, les objets issus des sépultures servaient pourtant de référence pour déterminer des critères de définition plus généraux (présence d’un moyen de suspension, dimensions réduites, absence d’utilité pratique) alors même que d’autres objets à fonction pratique présentaient également un système d’attache et des dimensions réduites. L’enjeu de cette thèse était alors de réduire cette ambigüité en entreprenant une étude tracéologique systématique sur des objets retrouvés sur 4 sites d’habitat pyrénéen (Isturitz, Arudy, Le Mas d’Azil et Gourdan). La première étape de notre travail a consisté à définir le cadre méthodologique de notre étude et à adapter les préceptes de l’analyse des matières dures animales à notre corpus. Dans un second temps, nous nous sommes intéressés à l’historiographie des gisements afin de traiter des questions de validité stratigraphique et de représentativité des pièces. Nous avons ensuite effectué l’analyse tracéologique des pièces à proprement parler en prenant en compte les différentes étapes liées à la réalisation des dents (choix des supports, techniques utilisées). Les résultats nous ont permis de distinguer deux grandes catégories d’usage : la fonction ornementale, déjà bien identifiée, et la fonction pratique, mal voire méconnue. Si la fonction de poinçon était pressentie pour certaines dents, elle a été validée et précisée par l’analyse tracéologique (perforation des matières souples) et la fonction de bouton a été mise en évidence alors qu’elle était tout à fait inédite pour les dents magdaléniennes. Nous avons également mis en exergue que, pour la plupart des dents à fonction ornementale, la grande disponibilité des supports, le faible degré de technicité et l’homogénéité technique suggéraient que leur fabrication était le fait d’un grand nombre d’individus. Bien que les prérogatives soient les mêmes pour la majorité des dents à vocation pratique (les boutons), le choix des supports était plus restreint alors qu’on aurait pu présumer que les dents à vocation ornementale, supposées détenir un fort potentiel symbolique, fassent l’objet d’une sélection plus drastique.
Complete list of metadatas

Cited literature [289 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-02933522
Contributor : Anne-Laure Mereau <>
Submitted on : Friday, September 11, 2020 - 4:10:58 PM
Last modification on : Wednesday, September 16, 2020 - 3:33:25 AM

File

MEREAU A-L Thèse version modi...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : tel-02933522, version 1

Citation

Anne-Laure Mereau. Les dents animales perforées au Magdalénien : nouvelles perspectives fonctionnelles. Etude de quatre sites pyrénéens : Isturitz, le Mas d’Azil, Arudy et Gourdan. Archéologie et Préhistoire. Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2012. Français. ⟨tel-02933522⟩

Share

Metrics

Record views

35

Files downloads

12